Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 octobre 2016 3 12 /10 /octobre /2016 00:53

En mon adolescence, j’étais robespierriste par idéalisme fort peu enseigné, en ma vieillesse, je le suis par raison et par reconnaissance, mais sans rien renier de l’idéalisme qui ouvre les portes et qui m’assaille encore parfois, quoique tu, car on ne peut vouloir un autre monde sans une once de cœur lié à cette idée qu’il y a mieux à faire, pour ceux qui sont à venir, que ce qui est fait.

Quant à Mélenchon, à qui je ne voue aucun culte, et qui m’en voudrait sans nul doute s’il en était ainsi, il faut bien lui reconnaître l’analyse, la proposition, le souffle et l’envergure si nécessaires et utiles au temps que nous vivons.

Le magazine appelle en premier Mélenchon comme quelques mois avant Cincinnatus, dressant une série de ‘portraits’ (1), entamait pareillement avec Mélenchon. Alors, je demandais pourquoi. Pourquoi ?

  1. http://exergue.over-blog.com/2016/06/le-cas-melenchon-par-cincinnatus.html#anchorComment

Exergue

**

**

Le psychanalyste Gérard Miller reçoit Jean-Luc Mélenchon dans l’émission « Et si c’était vous », diffusée sur la chaîne Toute l’histoire. Le but de cette émission, réalisée en partenariat avec Le Monde, est de proposer à un homme politique de premier plan de se plonger dans un moment de l’histoire de France pour savoir comment il aurait agi dans le contexte. Le premier volet de ce magazine s’intéresse à un personnage clé de la Révolution française : Robespierre. Le leader du Front de gauche, pour qui cette période est « hors du commun », se place ainsi virtuellement face à Robespierre, la veille de sa décapitation le 27 juillet 1794.

*

Vidéo : http://www.lemonde.fr/politique/video/2016/10/10/ce-que-jean-luc-melenchon-aurait-fait-face-a-robespierre_5011125_823448.html

Repost 0
19 mai 2016 4 19 /05 /mai /2016 06:01

Robespierre ne serait-il pas bien différent de ce qui est communément colporté ? C’est ce qu’on découvre à l’écoute de la conférence (1) de Cécile Obligi, historienne, membre de la société des études robespierristes.

  1. https://www.youtube.com/watch?v=MfRXApSpn3A

Cette première vidéo, outre qu’elle donne à connaître Robespierre sous un autre jour, a un intérêt particulier au moment où les citoyens français sont nombreux à juger qu’il est temps de passer de la 5ième à la 6ième république. Ils apprécieront la manière dont les représentants d’alors s’y sont pris pour établir la déclaration des droits de l’homme et du citoyen d’une part, puis une constitution émanant du peuple.

Au cours de l’écoute on aura également appris que Robespierre était partisan du suffrage universel (contre le suffrage censitaire lié à la fortune), pour le vote des personnes de « couleur », des esclaves. On établira cette comparaison avec notre époque où le gouvernement PS n’a pas le courage d’accorder le droit de vote aux étrangers - pourtant promis – aux élections locales.

*

Une seconde vidéo (2), bien plus courte, toujours de Cecile Obligi, dans laquelle il est indiqué que Robespierre est le premier a avoir défendu l’abolition de la peine de mort, ce qui a de quoi surprendre lorsqu’on fait de lui le personnage central de la terreur.

  1. http://www.dailymotion.com/video/x1lsrww_cecile-obligi-la-legende-noire-de-robespierre_school

*

2 courts articles

*

Et, pour aller plus loin :

Consulter les notes 2 et 3 de ce dernier article qui permettent d’écouter l’excellente conférence sur Robespierre d’Henri Guillemin.

Repost 0
3 octobre 2015 6 03 /10 /octobre /2015 09:43

L’air du temps est à dénigrer la Révolution française. Copé, pour ne citer que lui, il y a quelques années, dénonçait la nuit du 4 août 1789 abolissant les privilèges. Rien de surprenant. Ce n’était pas le premier à tirer sur la Révolution. Depuis d’autres s’y sont mis, de plus en plus nombreux, considérant que la Révolution française et surtout, dans cette révolution ce qu’Henri Guillemin appelle la 2ième révolution, l’œuvre de Maximilien Robespierre dont il est dressé le portrait d’un être assoiffé de sang, tout le contraire de ce qu’il était.

On ne sait pour quelles raisons, Michel Onfray, BHL de gauche, accédant au rang de coqueluche nationale, se met de la partie et s’en prend à J-L Mélenchon qui se réclame de Robespierre et Saint-Just, et sans rien connaître de l’un et de l’autre si ce n’est ce qui se colporte et se lit dans le Reader digest de l’Histoire. Il accuse Mélenchon de références douteuses et lui fait dire ce qu’il n’a jamais dit. Aussi écoutera-t-on : Les Amalgames de Michel Onfray sur Jean-Luc Mélenchon (1) pour remettre les choses en place.

La question qui devrait se poser est : pourquoi la Révolution française est-elle attaquée ? Si ce n’est, peut-être, pour donner au peuple français une autre lecture de l’histoire plus conforme à ce qu’en d’autres temps on appelait la réaction, réaction qui sévit actuellement, et ainsi l’abuser.

Pour revenir à Robespierre et répondre au titre : Ce qu’on en dit et ce qu’il était, vous sont proposés deux liens (2) et (3) faisant état d’une même conférence d’Henri Guillemin pour qui « l’histoire doit être au service du peuple », Henri Guillemin dont le « besoin de ‘démystification’ vient de sa colère à l'égard de l'histoire enseignée à l'école qu'il considère comme ‘bien pensante’ et trop éloignée de la vérité » (Voir Wikipédia).

Conteur exceptionnel, érudit, l’historien va vous permettre de découvrir un Robespierre dans la lignée de Rousseau et qui n’a rien à voir avec l’image d’Épinal qui est servie. Un vrai régal.

***

***

  1. https://www.youtube.com/watch?v=d8W8LEKK-fY
  2. https://www.youtube.com/watch?v=XiM74n8I2Gc
  3. https://www.youtube.com/watch?v=jVNut817OTQ
Repost 0

Présentation

  • : Exergue
  • Exergue
  • : réflexions sur l'actualité politique, sociale...et autres considérations
  • Contact

Recherche