Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 19:35


Si chacun en appelle à tue-tête et en toutes occasions à la démocratie, il arrive souvent que lorsque la possibilité est donnée au plus fervent de ses partisans de la mettre en œuvre la démocratie perd rapidement de ses couleurs. Il suffit d’observer alentour pour être convaincu de cela.

 

Pour beaucoup claironner la démocratie n’a d’utilité qu’à usage externe.

 

Le démocrate devrait avoir cette conscience qu’il n’a de place que parmi les autres, et seulement là ; ce qui bien entendu ne l’empêche pas de tenir argument, mais un argument non pour avoir raison mais être, autant que faire se peut, dans la raison.

 

Pareillement le démocrate devrait avoir le souci de solliciter (voire de proposer) le débat, ce dernier éclairé de l’information partagée afin que, si cela s’avère nécessaire, la décision, elle aussi, soit partagée.

 

Naturellement le démocrate, s’il se désire tel, veillera avec soin à ne point concentrer les fonctions en sa personne.

 

Mais la nature humaine est ainsi faite que la position du quémandeur de démocratie étant établie, la démocratie semble à celui-ci réalisée. Aussi la démocratie est semblable au drapeau laissé au seuil de la maison commune. Il y a, là encore, une éducation à faire.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Exergue
  • Exergue
  • : réflexions sur l'actualité politique, sociale...et autres considérations
  • Contact

Recherche