Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 05:40

Belle journée. Ciel bleu, soleil, pas de vent. Bref ! Un temps pour aller à la plage, la montagne ou faire du farniente.

 

Oui ! Mais voilà.

 

Pas moins de 2000 personnes étaient rassemblées place Carnot à l’appel des organisations syndicales, tandis qu’on en annonçait 50000 à Toulouse, 45000 à Bordeaux, 500000 à midi dans toute la France  et pour la moitié des défilés tenus à cette même heure.

 

Rassemblement exceptionnel par le nombre de participants, mais également rassemblement politique à l’approche du second tour des élections présidentielles. Le cri du cœur du jour peut se résumer ainsi : « Sarkozy, dehors ! C’est à ce seul motif que le président sortant bientôt sorti a fait recette. Et chacun, de l’un à l’autre, de compter les jours jusqu’à dimanche(1).

 

Rassemblement politique donc, les syndicats appelant au renvoi du Président casseur de l’emploi, cependant que le PS, ses élus et militants, faisaient preuve d’une discrétion remarquable pour autant que le soit ce que l’on ne voit pas. Aux bannières syndicales se mêlaient celles du F de G et du PG, ces dernières attirant l’œil des sympathisants et permettant de fructueux échanges.

 

Le ton était ainsi donné, non seulement pour le 2ième tour des élections présidentielles mais également pour les élections législatives. Pour plus tard. Aussi peut-on dire que ce rassemblement de grande ampleur du 1ier mai était bien un tour de chauffe, un avertissement sans frais au pouvoir politique qui sortira des urnes dimanche. Contrairement à 1981, il était clairement établi dans tous les esprits que les travailleurs ne s’en remettront pas à celui qui gouvernera, ils veilleront au grain en attendant mieux.

 

(1) http://cestquandquilpartsarko.fr/

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Exergue
  • Exergue
  • : réflexions sur l'actualité politique, sociale...et autres considérations
  • Contact

Recherche