Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2017 7 25 /06 /juin /2017 00:41


 Source : https://www.facebook.com/events/1568029673500926/

*
Virtuose incontesté du oud, ce compositeur inspiré prolonge une tradition qu’il sait rendre novatrice et atemporelle. Son jazz oriental, tissé de l’héritage musical classique du monde arabe est superbement actuel ! Transcendant les frontières musicales, il compose une musique exigeante, précieuse, enracinée et universelle. Sur la grande scène du Théâtre Antique, il a choisi de présenter en quartet, The Astounding Eyes of Rita, inspiré par la poésie du Palestinien Mahmoud Darwich (que Suds avait accueilli ici-même en 2008 avec Actes Sud, à l’occasion des trente ans de la célèbre maison d’édition arlésienne).


Il a sorti 12 albums, édités chez le prestigieux label allemand ECM dont c’est l’un des musiciens les plus atypiques ! Véritable concentré de paradoxes féconds, un classique suprêmement subversif, un solitaire résolument ouvert sur le monde, un "passeur de cultures " d'autant plus enclin à s'aventurer aux limites les plus extrêmes de lui-même, Anouar Brahem entend bien ne jamais céder d'un pouce sur des exigences esthétiques forgées au fil du temps sur un profond respect de la tradition. Et c'est sans doute parce qu'il a su reconnaître d'emblée cette complexité qui le fonde comme une force, qu'il a toujours cherché à faire de ce fourmillement d'influences et de passions disparates, la matière même de son travail et de sa création.


Né en 1957 à Halfaouine au coeur de la médina de Tunis, Anouar Brahem étudie le oud dès l'âge de 10 ans au Conservatoire de Tunis et approfondit sa formation auprès du grand maitre Ali Sriti.


Dans un environnement musical arabe largement dominé par la chanson de variété et les orchestres pléthoriques où le oud occupe une place d'accompagnement, il affirme déjà une personnalité multiple en se donnant comme mission de restaurer le oud en tant qu'instrument soliste, emblématique de la musique arabe, tout en rompant avec la tradition dans son travail de composition, intégrant des éléments de jazz ainsi que d'autres traditions musicales orientales et méditerranéennes. En 1981, il s'installe pour quatre ans à Paris, période pendant laquelle il collabore avec Maurice Béjart et compose de nombreuses œuvres originales, notamment pour le cinéma et le théâtre tunisien. Entre 1985 et 1990, de retour en Tunisie, il poursuit son travail de composition et par de nombreux concerts, acquiert dans son pays une authentique notoriété publique. "Barzakh" marque le début d'une collaboration particulièrement féconde avec ECM, qui en l'espace d'une vingtaine d'année verra Anouar Brahem s'entourer des musiciens les plus talentueux, tous genres et cultures confondus (Barbarose Erköse, Jan Garbarek, Dave Holland, John Surman, Richard Galliano... ) et signer des albums consacrés par le public comme par la critique internationale : Conte de L' Incroyable Amour (1991), Madar (1994), Khomsa (1995), Thimar (1998), Astrakan Café (2000), Le Pas Du Chat Noir, Le Voyage De Sahar (2006), The Astounding Eyes Of Rita (2009), et tout dernièrement Souvenance.


Considéré dans son pays comme l’instrumentiste et compositeur le plus innovant de ces dernières années, Anouar Brahem jouit d’une estime considérable auprès des jeunes compositeurs et joueurs de oud, et s’affirme plus que jamais comme une figure parmi les plus influentes dans le champ de la musique arabe contemporaine et même au delà. En 2012, au lendemain de la révolution tunisienne, il s’est vu nommer membre à vie de l'Académie Tunisienne des Sciences des Arts et des Lettres.


Anouar Brahem a obtenu au cours de sa carrière plusieurs prix et décorations: le Prix national de la musique (Tunisie, 1985) ; l’Edison Award pour son album "le voyage de Sahar" (Hollande, 2006) ; l’ Echo Jazz du “Meilleur Musicien international de l'Année" (Allemagne, 2010) pour son album "The astounding eyes of Rita". Il a par ailleurs été nommé au grade de Chevalier des Arts et des Lettres (France, 2009).


Aujourd'hui, Il se produit régulièrement dans le monde sur les scènes les plus prestigieuses.

 **

 **

Le concert aux Suds : http://www.arte.tv/fr/videos/068918-004-A/anouar-brahem-aux-suds-a-arles

Anouar Brahem, Oud

Klaus Gesing, Clariennette Basse

Björn Meyer, Basse

Khaled Yassine, Percussion

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Exergue
  • Exergue
  • : réflexions sur l'actualité politique, sociale...et autres considérations
  • Contact

Recherche