Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2017 7 05 /02 /février /2017 17:33

Ni de droite, ni de gauche, proclame Macron. Faisons lui crédit sur ce point, en observant que ceux qui le soutiennent se réclament, les uns de droite, les autres de gauche, quand ils ne sont pas bi ou transpolitiques.

S’il n’est ni de droite, ni de gauche, il faut tout de même qu’il soit de quelque part. C’est à l’épreuve du dicton : ‘Dis-moi qui tu fréquentes, je te dirai qui tu es’, où à cette variante : ‘Dis-moi qui te fréquente, je te dirai qui tu es’, qu’on localise ce quelque part où demeure Macron.

Des fréquentations de Macron plusieurs catégories émergent. Catégories impures, au sens où elles sont poreuses ; c’est : la politique, la finance, le Médef, les médias. Ceux qui les remplissent se définissent par l’exercice du pouvoir non partagé, le goût de l’argent qui confère la puissance. Elles témoignent du nombre restreint d’individus qui les anime si bien qu’on pourrait reprendre l’expression ancienne des années 30 des ‘Deux cents familles’ s’il n’en était pas une autre plus actuelle pour rendre compte du phénomène : les oligarques, qui constituent la caste, tenant en main tous les leviers du pays.

A l’énoncé des soutiens de Macron - liste non exhaustive établie ci-dessous -, à la mise en évidence de ‘ce petit monde qui circule des affaires à la haute fonction publique, des assemblées vers l’argent’, on ne peut s’empêcher de s’interroger : qu’est-ce qui fait qu’un individu, Macron, qui manifeste ‘une indifférence sociale totale’ reçoit tant de faveur dans les sondages. Ch. Taubira répond : « (Macron) a une vraie capacité de séduction », « il en fait même sa carte maîtresse », « il doit beaucoup aux médias », « (il) se dit antisystème mais c’est un pur produit du système. Je suis atterrée par son effet chez les jeunes esprits ». Ainsi va la politique, réduite à The Voice, à ce que Guy Debord appelait : La société du spectacle.

Exergue

 **

 **

Bernard Mourad, banquier, fidèle de Patrick Drahi rejoint Macron

« Ex-banquier d'affaires de Morgan Stanley, Bernard Mourad est l'homme qui a noué tous les deals « télécoms » de Patrick Drahi, du rachat de Noos à Portugal Telecom, en passant par celui très médiatisé de SFR, en 2014. L'homme d'affaires l'avait ensuite appelé à la tête de tous les médias à la tête de tous les médias de son groupe après le rachat de « L'Express », « Libération » et toute une flottille de titres de presse (« IT for business », « Point Banque », « Le journal de l'automobile »...).

C'est lui qui a piloté toute la restructuration du pôle et posé les jalons pour les développements futurs. Altice avait ensuite pris une participation dans NextRadioTV, la maison-mère de BFM TV et RMC. C'est aujourd'hui Alain Weill, son fondateur, qui dirige ce pôle média baptisé SFR Media. Depuis son arrivée dans le groupe,.. » (1)

  1. http://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/0211336487215-un-fidele-de-patrick-drahi-rejoint-emmanuel-macron-2032377.php

 *

Jérome Grand d’Esnon, ex directeur de campagne de Bruno Lemaire (2), chiraquien (3) rejoint Macron

  1. http://actu.orange.fr/politique/ex-soutien-de-bruno-le-maire-jerome-grand-d-esnon-se-rallie-a-macron-un-homme-nouveau-francetv-CNT000000Ci2LC.html

  2. http://www.bfmtv.com/politique/l-ancien-directeur-de-campagne-de-bruno-le-maire-marche-pour-emmanuel-macron-1094083.html

 *

Pierre Bergé – Le Monde, Saint-Laurent,…. après Jacques Chirac en 1995, Ségolène Royal en 2007 et François Hollande en 2012 »(4), soutient Macron.

  1. http://www.lepoint.fr/presidentielle/emmanuel-macron-recoit-le-soutien-de-pierre-berge-31-01-2017-2101331_3121.php

*

Gérard Collomb (PS), Daniel Cohn-Bendit (multicartes), Jean-Michel Baylet(PRG), Sylvie Goulard (Modem), Renaud Dutreuil (ministre de Chirac),… soutiennent  Macron. (5)

 « Au Medef, Macron est le favori du patronat, plus encore que Hollande, Juppé et Fillon, rapportait Marianne en septembre, après les Rencontres économiques d’Aix-en-Provence. Leur porte-parole, Pierre Gattaz, saluait la création d’En Marche ! en ces termes sur France Inter : « J’aime bien l’initiative d’Emmanuel Macron, je trouve que c’est rafraîchissant ».

Selon le journal Marianne  parmi les soutiens patronaux plus ou moins officiels figurent Bernard Arnault (LVMH), Alexandre Bompard (Darty et la Fnac), Marc Simoncini (Meetic) et Vincent Bolloré (Vivendi), ce dernier le surnommant « Pompidou », rapporte l’hebdomadaire. Et comme autre soutien de poids, selon Mediapart, Emmanuel Macron s’est épanché sur ses ambitions avec Henri de Castries, ex-PDG d’Axa. A la tête du premier assureur français pendant seize ans, Castries a quitté ses fonctions en août pour se consacrer à l’Institut Montaigne, think tank libéral dont il est le président. » (5)

 

  1. http://www.20minutes.fr/politique/1963647-20161117-macron-elus-patrons-medias-soutiens-candidat-hors-systeme

 

*

Puis viennent les soutiens démonétisés : Bernard Kouchner  (Mitterand-Sarkozy), Alain Minc (Juppé, Balladur,…)

« Jean Arthuis, Corinne Lepage, J-P Huchon, J-M Cavada…. Un casting pas très 21ème siècle ». (6)

 

  1. http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/01/25/les-encombrants-soutiens-d-emmanuel-macron_5068746_4854003.html

 *

Et pour finir (façon de parler) un casting vidéo dans lequel on reconnaitra Xavier Niel (Free, Le Monde) (7)

  1.  http://www.fdesouche.com/818259-qui-sont-les-soutiens-demmanuel-macron#

 

 **

**

Recycler l’oligarchie, donner à penser qu’avec du vieux on fait du neuf, c’est aller un peu vite en besogne.

Il n’y a là, ni droite ni gauche. Ce n’est que copulation entre importants.

Où est le peuple dans tout ça ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Exergue
  • Exergue
  • : réflexions sur l'actualité politique, sociale...et autres considérations
  • Contact

Recherche