Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2017 6 25 /02 /février /2017 23:53

La primaire avait pour finalité de faire émerger un candidat auquel – juré, craché, c’est promis – les battus devaient se rallier et apporter leur concours.

Tel était l’objectif, telle était la règle. Les électeurs à la primaire payant pour cela.

De fait, on a assisté à une belle arnaque.

Le candidat choisi, les recalés de se carapater, les uns chez Macron, les autres sur l’Aventin. Et les électeurs benêts d’être détroussés car parole n’a pas été honorée de soutenir le désigné.

Cela mériterait une plainte en justice pour escroquerie contre le P(s) qui a vendu le produit de la primaire, en a récolté argent et ne tient pas son engagement.

On se souvient qu’un des arguments de J-L Mélenchon pour refuser de participer à la primaire était qu’il n’en respecterait pas le résultat s’il n’était pas désigné. C’était honnêteté. C’était également lucidité : imaginons un instant J-L Mélenchon vainqueur de cette primaire à la noix et observons le sort qui est fait à Hamon et comprenons que la Belle Alliance n’en avait que le nom.

Si démonstration devait être faite que le personnel politique du P(s) ne vaut même pas la corde pour le pendre, voilà qui est fait.

Ainsi, sitôt désigné, Hamon s’avance nu, abandonné de tous, à ne représenter que lui-même.

Que peut-il faire ? Donner le change. Abuser les électeurs. Se servir de la campagne des présidentielles pour se constituer une stature dans la perspective de conquérir le poste de 1er secrétaire de ce qu’il restera du P(s) réduit à n’être habité que de fantômes.

Pour cela, il amuse la galerie, fait des promesses qu’il sait ne pas tenir – comment le pourrait-il alors qu’il va être battu à plate couture ?, garantit des sièges de députés comme s’il avait les moyens de les concéder.

Fait-il campagne ? Pas vraiment. Son programme ? C’est le miroir aux alouettes. Comme Macron il le découvre en marchant. Picore ici, picore là.

Il aimerait bien attraper dans ses filets Mélenchon et la France insoumise. Ça ferait bien au mur de son bureau où figure depuis peu la tête empaillée de Jadot.

Quel score fera-t-il aux présidentielles ? Nul ne le sait encore. Mais l’évaporation de l’électorat ‘socialiste’ s’effectue déjà, au printemps il ne restera pas grand-chose.

Des présidentielles, il s’en fout. Du sort des français, il s’en fout. De ses électeurs, il s’en fout ;  dupes ils sont, dupés ils seront.

Hamon roule tout le monde, roule pour lui, roule en direction du poste de 1er secrétaire du P(s).

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Exergue
  • Exergue
  • : réflexions sur l'actualité politique, sociale...et autres considérations
  • Contact

Recherche