Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2017 3 25 /01 /janvier /2017 10:07

On connaissait le chasseur de têtes, ‘recruteur qui recherche des profils rares, précis et de haut niveau….pour satisfaire les besoins de l’entreprise’.

  1. http://www.cadresonline.com/conseils/coaching/fiches-metiers-salaires/fiches-metiers/detail/article/chasseur-de-tetes.html

Ces dernières années a été dénoncé le dumping social (2) à l’intérieur de l’Europe pour ‘désigner la mise en concurrence entre travailleurs’ avec pour conséquence un ‘abaissement des salaires’, si on préfère : une ‘diminution aux plus faibles coûts du travail’. Tout ceci ayant également pour effet la destruction du monde du travail, le développement du chômage, mais encore la mise en œuvre de politiques d’état conduisant à la disparition progressive des cotisations sociales  afin de satisfaire le commerce mondialisé et la rente des actionnaires dans le système libéral-capitaliste.

  1.  https://fr.wikipedia.org/wiki/Dumping_social

Voilà que, désormais, dans le cadre d’un chômage de masse qui laisse les travailleurs à la merci des employeurs, les offres étant plus rares que les demandes d’emploi, la concurrence entre travailleurs est organisée aux travers de la mise aux enchères de l’emploi – voir le petit reportage du journal d’A2 (3).

De quoi s’agit-il ? Pour le chômeur, face à une offre, il s’agit de ‘proposer un salaire le plus bas possible pour attirer l’attention de l’employeur’ ou comme le dit une DRH : ‘Ceci permet aux demandeurs d’emploi de fixer leur juste prix’ et d’ajouter : ‘C’est comme lorsque vous mettez un bien en vente, il faut que vous le mettiez au juste marché, c’est exactement la même chose’. ‘Le demandeur d’emploi évaluant son salaire’ ouvre ainsi ‘la voie à l’esclavage’ observe une personne interrogée. Voici comment un individu qui a créé un site de mise aux enchères de l’emploi justifie cette procédure qui se développe en France : ‘Si soi-même on se voit bien véritablement comme un produit, véritablement comme un produit marketing, à ce moment là on peut avoir beaucoup plus de facilité de présenter sa candidature et avoir une vrai stratégie personnelle de positionnement’.

  1. http://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/recherche-d-emploi/emploi-2-0-et-reseaux-sociaux/emploi-des-offres-aux-encheres_2034341.html

C’est clair. Le travailleur est un produit, une marchandise - on a beau le savoir, on ne s’y fait pas-. De fait il peut aller sur un marché : le marché de l’emploi où il va se vendre et être acheté, où son juste prix est évalué en fonction de la rareté (loi de l’offre et de la demande), mais également en fonction du moindre coût de production, dont il est une variable d’ajustement, des produits qu’il fabrique pour que l’entreprise dans laquelle il travaille puisse être compétitive si elle ne l’éjecte pas du fait de la robotisation ou de la numérisation.

Tout ceci s’inscrit dans un système dans lequel l’être humain n’a plus la place première, n’a plus de place. Dans un système où sont confondus l’emploi et le travail, où le salaire n’est pas lié à la qualification mais est laissé à l’appréciation dans le cadre du marché de l’emploi comme on vient de le voir ci-dessus par les enchères à l’emploi, enchères décroissantes faut-il souligner.

Peut-on faire autrement ? Je vous invite à écouter les conférences de B. Friot proposées dernièrement dans le blog (4) et vous en jugerez.

  1.  - http://exergue.over-blog.com/2017/01/salaire-a-vie-revenu-de-base-qu-est-ce-que-c-est.html

Faut-il ajouter qu’il convient aussi de faire la lecture de la loi El Khomri (inversion des normes, disparition des mesures de protection des travailleurs en matière d’embauche, de licenciement,….) à la lumière de ce qui est décrit ci-dessus.

 *

Complément :

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Exergue
  • Exergue
  • : réflexions sur l'actualité politique, sociale...et autres considérations
  • Contact

Recherche