Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2017 7 22 /01 /janvier /2017 08:59

Quelques autres réflexions.

Reconnaissons que le revenu universel est pour Hamon un argument électoral de poids. Reconnaissons aussi que, sous la critique, il a modifié par 3 fois (1) son projet, ce qui en dit long sur l’absence de maîtrise qu’il a de ce qu’il propose. Le sujet est porteur, lui vaut le succès, mais l’impréparation dont il fait preuve doit interpeller le citoyen car la fonction à laquelle il prétend ne supporte pas l’amateurisme.

  1. http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/01/17/comment-benoit-hamon-a-rabote-son-revenu-universel-en-pleine-campagne_5064235_4355770.html

Naturellement le sujet mérite qu’on s’y attarde, ne serait-ce que parce que tout le monde s’en empare avec frivolité comme si c’était panacée. Mais cela doit se faire sérieusement, sans se presser, sans sacrifier à l’engouement, sans succomber à l’éblouissement de ce qui n’est proposé qu’à système politique inchangé et qui devrait alerter l’électeur de gauche.

Friot observe que le revenu de base (2) - variante du revenu universel - est l’objet d’une récupération capitaliste, capitalisme qui entend ‘s’uberiser’, n’aspire plus à être employeur, veut se débarrasser du code du travail, le rentier étant prêt à payer en proposant une forme de sécurité : le revenu de base.

  1. https://www.youtube.com/watch?v=lHujBHqNSBg

Il est acquis pour Hamon qu’il y a « raréfaction du temps de travail qui conduit à ce que se développe un chômage de masse » (3) « d’où, dit-il, la proposition d’un revenu universel, et d’où l’encouragement qui est le mien à ce que l’organisation du travail évolue en conditionnant les baisses de cotisations sociales patronales à une réduction du temps de travail et à des créations d’emplois à la clé » (3). On appréciera qu’il propose une réduction du temps de travail, beaucoup moins qu’il envisage, même conditionnée à la création d’emplois, une baisse des cotisations patronales, ce qui est une attaque contre le financement des retraites et de la sécu. Par ailleurs, il prévoit également, lit-on dans le journal l’Indépendant : « des ‘fusions ciblées’ avec les minimas sociaux... les aides au logement… les prestations familiales » (4). En fait, le revenu universel se présente comme une poursuite de la politique Valls-Macron-Hollande et renvoie à l’observation de Friot de la ‘récupération capitaliste’.

  1. http://www.rtl.fr/actu/politique/revenu-universel-temps-de-travail-comment-hamon-veut-relancer-l-emploi-rtl-7786649011

  2. http://www.lindependant.fr/2016/10/03/benoit-hamon-ps-precise-le-financement-de-sa-proposition-de-revenu-universel,2266139.php

Une chose ne cesse de m’étonner dans toutes ces propositions, c’est qu’on ne s’interroge pas sur ce que feront ces ‘oisifs’ – je plaisante - du revenu universel.

Paul Lafargue, à la fin du 19ème siècle, revendiquait le droit à la paresse dans un ouvrage du même titre. De la raréfaction du travail, il entendait que l’usage des machines au service des travailleurs autoriserait la journée de 3 heures sans diminution des salaires, of corse ! Alors : ‘ pour tuer le temps, temps qui nous tue seconde par seconde, il y aura des spectacles et des représentations théâtrales toujours et toujours», écrivait-il.

Que feront avec leurs maigres ressources, les bénéficiaires du revenu universel ? Iront-ils au théâtre ? Non, bien sûr. Et pourquoi d’ailleurs ? La télévision dont on sait depuis Le Lay « qu’elle vend du temps de cerveau humain disponible » pourvoira à l’anesthésie de toute rébellion pour offrir l’oisif au projet de la consommation libérale. Les êtres humains, dans une telle société, un tel cadre, auront le pain : le revenu universel, les jeux : la télévision ; panem et circenses, nous voici revenu au temps des romains, au amuse-toi et ferme ta gueule.

Bien différent est le projet de Friot qui ne parle d’ailleurs pas de revenu universel mais de salaire à vie, le salaire étant la rétribution d’un travail, le revenu pouvant être : la rente, les gains sur les actions,…. Veiller à distinguer entre les deux invite à ne pas tout confondre.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Il reve 22/01/2017 19:42

Des le debut de la proposition de Hamon je n"étais pas d'accord. Un revenu sans contre partie, sans engagement, sans obligation ne me semble pas une proposition dynamisante pour la reconnaissance ni di l'homme ni du travail. Ensuite j'ai appris que ce revenu pour etre universel effacerait l"ensemble des aides, bien insuffisantes, déjà existantes. Alors on comprend mieux la proposition de ce "jeune en politique dpnt l"avenir est prometteur : faire table rase de ce qui a ete acquit pour maintenir un volant de chômeurs afin de peser sur les salaires, l'emploi et les negociations "patrons syndicats". Certains voteront de "bonne foi" pour ce revenu apparemment allechant d'autant plus aisement qu"il est présenté comme une disposition égalitaire voire humaniste. Décidément le diable s'habille en Prada.

Présentation

  • : Exergue
  • Exergue
  • : réflexions sur l'actualité politique, sociale...et autres considérations
  • Contact

Recherche