Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2017 1 23 /01 /janvier /2017 15:53

Il est mort de l’usage de la primaire dont-il a été l’importateur en France (il peut remercier le bellâtre onctueux). Primaire qui a porté au grand jour les divisions internes du P(s) lorsque auparavant il n’en faisait pas étalage en les réglant en son sein.

Il est mort faute d’avoir un projet (socialiste de préférence) et pléthore de chefaillons.

Il est mort car, contrairement aux années 1965 et 1969 où il était dans l’abîme, cul par-dessus-tête, mais sans concurrence susceptible de reprendre le flambeau du ‘socialisme’ et donc où il pouvait ressurgir de ses cendres, la France insoumise est là, forte de ses militants (encartés ou non dans un parti) et de ses électeurs dont tout laisse penser qu’ils seront largement plus nombreux que lors des dernières élections présidentielles.

Reste que la désignation d’Hamon est un handicap pour le succès de la France insoumise, même si, ce qui était à prévoir, ce dernier ne sera pas aussi puissant qu’il le souhaiterait faute que le P(s) n’a pas pris en compte, par manque de lucidité ou par bêtise, que le report des électeurs d’un quelconque candidat ne se ferait pas sur un autre ; en cela il y a des inconciliables.

Je ne me pose pas la question : qui sera le nouveau Jaurès de 2017, comme j’ai pu le lire ; de Jaurès il n’y en a qu’un. Et si on peut souhaiter un large rassemblement de préférence à un éparpillement au 1ier tour des présidentielles, ce ne peut-être celui d’un cartel qui a déjà fait douloureusement ses preuves. Ce ne peut-être avec de combinaziones d’appareils et d’égos au moment où un mouvement – la France insoumise - lancé de longue date, dotée d’un fort projet toujours amélioré par tous, agglutine autour d'elle et se développe. Il faut être chimérique pour penser que Hamon (soutenu par Montebourg), élu de la primaire socialiste, accepte de ne pas être candidat à la présidentielle, s’efface devant un autre. Faudrait-il détruire le travail longuement et patiemment accompli par la France insoumise, que cette dernière explose en se ralliant à Hamon qui n’a jamais été qu’un frondeur d’opérette. Non ! La France insoumise continue. Le boulot sera plus rude, mais le gain de la victoire n’est pas hors de portée.

De fait, s’il y a une leçon à tirer pour les électeurs de la gauche du P(s), c’est de se rendre compte que Hamon n’aura pas la queue de Mickey, que la France insoumise sera devant, et que leur seule chance d’être représentés à gauche c’est de voter pour Mélenchon au premier tour des élections présidentielles.

Quant’ à Macron, « candidat du patronat, ‘le bébé de Gattaz’, des banques et des élites mondialisées » (1), dont personne ne peut lire le projet (il n’y en a pas) il est sûr qu’il va bénéficier des voix de la droite du P(s) qui ne sont pas socialistes. Va-t-il gagner pour autant ? Je ne sais pas, car il semble bien être le fruit de la gonflette médiatique, et on sait ce que ça donne en ce moment à la sortie des urnes.

 *

  1. Agonies (sur la ‘primaire’ du P(S) : https://russeurope.hypotheses.org/5618

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Exergue
  • Exergue
  • : réflexions sur l'actualité politique, sociale...et autres considérations
  • Contact

Recherche