Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2016 7 04 /12 /décembre /2016 07:42

Quelques uns s’étonneront de la parution dans ce blog de la prestation de F. Fillon devant les patrons. Je répondrai qu’il convient de connaître, pour mieux le combattre, de la bouche même de l’adversaire, son programme car on est là en circuit court et que nul ne peut tenir l’argument, l’ayant écouté, qu’il n’a pas dit ceci et qu’on le lui impute. C’est donc du première main qui vous est proposé, du sans intermédiaire.

L’écoute suppose tout de même un minimum d’esprit critique afin de ne pas succomber à la belle présentation, à la rhétorique, à l’ensorcellement de belles phrases creuses, ainsi lorsqu’il y a usurpation de mots et qu’il vous est vendu, par exemple, comme propositions progressistes ce qui n’est que du conservatisme et du réactionnaire, du 19ième siècle, du thatchérisme sur lequel tout le monde s’accorde, sauf la droite française, pour dire qu’il a échoué.

J’ajouterai que s’il est nécessaire d’être attentif pour distinguer ce qui est dit de manière floutée, à demi-mot, on est cependant tout de même servi et de belle manière directe car F. Fillon l’austère, se lâche devant ce parterre libéral acquis (qui n’est pas le plus large électorat de la primaire) avec qui il fait copain-coquin, au point qu’il en arrive même à faire tenir sur son visage cette rareté chez lui : un sourire de connivence destiné à l’aréopage.

Je vous laisse découvrir son programme, apprécier comment il étaye la nécessité, selon lui, de retraites par capitalisation, comment il aime celles par points, points qui peuvent toujours augmenter dès lors qu’on peut abaisser la valeur de ces derniers ; comment il va payer moins les apprentis (dont ses enfants bien évidemment ne seront pas) ; comment il va restreindre les prestations faites aux plus démunis tout en préservant les largesses faites aux nantis ; comment il va ‘libérer’ les patrons des ‘charges’ (contributions sociales) dont il faut rappeler qu’elles sont du salaire différé ;  etc., etc. ; comment il va prendre rapidement à la gorge, avec tout l’arsenal législatif dont il dispose, les travailleurs-citoyens pour mettre en œuvre son ‘coup d’état social’ selon la méthode analysée et décrite par Noémi Klein et dite ‘stratégie du chaos’. Enfin, les plus pertinents n’auront pas manqué d’observer aussi le programme par omission : rien sur l’écologie, rien sur le climat, rien sur l’énergie, rien sur la faillite productiviste,…. Rien, rien, rien sur la catastrophe qui s’annonce.

Ajoutons qu’il n’est pas encore président sauf, bien entendu, pour les siens et les médias ; et qu’il ne tient qu’à nous qu’il ne le soit pas.

**

 **

Fillon : https://www.youtube.com/watch?v=iaaEICTmebs

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Exergue
  • Exergue
  • : réflexions sur l'actualité politique, sociale...et autres considérations
  • Contact

Recherche