Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2016 3 19 /10 /octobre /2016 18:24

 Convaincu de l’intérêt du CETA, et donc nécessairement de son frère jumeau le TAFTA, F. Hollande plaide (1) en sa faveur auprès de Paul Magnette (ministre-président wallon) qui, pour l’instant, refuse l’accord (2) malgré la Commission européenne qui menace la Wallonie de ne pas la faire bénéficier du FEDER (Fond européen de développement économique et régional) (3) si elle persiste dans son choix suite au véto du gouvernement Wallon (4).

C’est le mode de fonctionnement usuel de l’Union européenne que de passer outre la décision des peuples (TCE 2005) ou de conduire les états à capituler : Malte, Grèce, désormais la Wallonie. La France est dans tous ces coups foireux sans que le peuple français y puisse quelque chose, ceci du fait des institutions de la 5ième république qui autorisent qu’on se passe du peuple, de l’inconsistance d’un parlement croupion et des pouvoirs exorbitants du Président monarque.

Le terme de démocratie dont les élus se gargarisent est devenu vide de sens. Parions sans risque qu’on le retrouvera dans la bouche des candidats à la présidentielle car il fait recette, et dans celle même de ceux qui ont fait et font la démonstration qu’ils s’en rebattent. Mais, ça marche.  

Peut-on mettre fin à cette mascarade ? Certainement. Le Front de gauche jadis a proposé, la France insoumise aujourd’hui propose de passer à une 6ième république mettant fin à la monarchie présidentielle. Des partis autrefois récalcitrants à l’idée d’une nouvelle Constitution ont flairé le bon coup et se mettent sur les rangs. Mais il y a Constitution et Constitution, celle qui pourrait être élaborée par des ‘experts’ (Montebourg) - le peuple en chacun des siens n’étant pas assez intelligent et n’ayant plus qu’à la voter – celle élaborée par les citoyens eux-mêmes (comme y invite La France insoumise) dont on peut penser qu’ils savent ce qu’ils veulent pour eux.

De nouvelles institutions qui font place au peuple souverain, et à lui seul, éviteront de nous plier aux désirs du monarque républicain qui tire sa légitimité du chèque en blanc que sont les élections présidentielles. Dans les cas précis du Tafta et du Ceta, et dans le cadre d’une 6ième république, les citoyens qui sont majoritairement contre ces traités obtiendraient gain de cause et pourraient les balancer à la poubelle.

 **

 **    

(1) http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2016/10/18/20002-20161018ARTFIG00066-l-avenir-du-ceta-suspendu-au-choix-des-wallons.php

(2) http://www.lesoir.be/1346209/article/actualite/belgique/politique/2016-10-19/paul-magnette-oui-je-continuerai-dire-%E2%80%98non-au-ceta

(3) http://www.jennar.fr/?p=5077

(4) http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/10/18/la-commission-lance-un-ultimatum-a-la-belgique-pour-approuver-le-ceta_5015898_3214.html

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Exergue
  • Exergue
  • : réflexions sur l'actualité politique, sociale...et autres considérations
  • Contact

Recherche