Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2016 1 12 /09 /septembre /2016 18:22

Ces jours derniers se tenaient à Reims les ‘Assises du produire en France’. Devant un parterre de 6 à 700 chefs d’entreprise les candidats aux élections présidentielles ont disposé d’une quinzaine de minutes chacun. Ainsi J-L Mélenchon, dont on pourra entendre le discours en lien.

« Mon propos n’est donc pas de vous dire ce qui va vous être agréable et comment je pourrais vous être agréable, je pressens que ce ne serait pas si aisé que ça, mais comment je vous demanderai le moment venu d’être utile à la patrie », a-t-il dit.

Il ne s’agissait pas d’une opération séduction comme c’est le mauvais usage. Ceux qui ont l’habitude de le lire ou de l’écouter constateront qu’il n’a pas tenu un propos différent de celui qu’il tient par ailleurs.

Tout aussi intéressant il s’agissait de faire savoir aux chefs d’entreprise qu’ils seraient appelés à travailler dans le cadre d’une économie mixte, ce qui signifie que l’Etat allait reprendre la main, dessiner une perspective et organiser une planification pour atteindre les objectifs fixés ; toutes choses, faut-il le rappeler, qui existaient à l’époque de de Gaulle, au temps où on ne faisait pas tout et n’importe quoi, où toutes les forces du pays concourraient à la réussite de la France et des français.

Ces Assises étaient placées sous le signe du patriotisme économique,…, alors on s’étonne (ou on ne s’étonne pas) que nombre de prétendants à la présidentielle, après avoir claironné qu’il fallait produire français, continuent à proposer des solutions dans le cadre actuel et libéral, dérégulé dans tous les domaines,… dont on connait les méfaits destructeurs pour le pays et ses habitants.

**

**

http://melenchon.fr/2016/09/11/discours-aux-assises-produire-france/

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Exergue
  • Exergue
  • : réflexions sur l'actualité politique, sociale...et autres considérations
  • Contact

Recherche