Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2016 4 30 /06 /juin /2016 10:44

P Laurent a du mal à tirer à dia (à gauche), il faut dire qu’un de ses prédécesseurs à la tête du PCF, prénommé Robert, a préféré tirer à hue (à droite). On peut même dire qu’il n’entend ni à hue ni à dia (qu’on ne saurait lui faire entendre raison).

Fort heureusement, M-G Buffet distingue encore entre la droite et la gauche, entre les sièges et le peuple, lève la tête pour regarder et préparer l’avenir plutôt que de tenir les yeux rivés sur la gamelle.

Exergue

**

**

PCF: Buffet appelle les communistes à "se rassembler" derrière Mélenchon

*

http://www.publicsenat.fr/lcp/politique/pcf-buffet-appelle-communistes-se-rassembler-derriere-melenchon-1407055

*

L'ancienne secrétaire nationale du PCF Marie-George Buffet a appelé mardi les communistes à "se rassembler autour de la candidature de Jean-Luc Mélenchon"...

L'ancienne secrétaire nationale du PCF Marie-George Buffet a appelé mardi les communistes à "se rassembler autour de la candidature de Jean-Luc Mélenchon" en 2017, alors que la direction du parti a de son côté pris ses distances avec le député européen.

"Le choix qu'a fait le congrès du parti communiste, c'est de réunir une conférence nationale en novembre pour tirer le bilan de toutes les démarches que fait aujourd'hui Pierre (Laurent, secrétaire national du PCF) et d'autres vers toutes les forces de gauche qui veulent vraiment une politique de gauche", a expliqué la députée sur le plateau de LCP.

En novembre, "ce sera le choix des adhérents et des adhérentes du Parti communiste", mais, a-t-elle précisé, "je souhaiterais à ce moment qu'on appelle à se rassembler autour de la candidature de Jean-Luc Mélenchon parce que c'était notre candidat en 2012".

Mme Buffet a quitté le conseil national lors du Congrès début juin.

Alors que la direction du PCF a marqué ses distances avec le député européen, l'ancienne responsable s'était rendue le 5 juin au "défilé de la France insoumise", où les troupes de M. Mélenchon, crédité d'entre 11 et 14% des voix selon les sondages, s'étaient pour la première fois comptées.

"On ne peut pas rester chacun dans son coin de façon partisane, il faut absolument se rassembler, il faut qu'il y ait une nouvelle dynamique à gauche", a estimé Mme Buffet mardi. Elle a appelé à passer "devant ceux qui, à gauche, veulent faire une politique libérale de droite".

Interrogée sur sa volonté éventuelle d'influencer le choix de Pierre Laurent d'ici l'automne, elle a répondu: "je ne demande rien à Pierre (...). Les choix de congrès ne ferment pas la porte au soutien à la candidature de Jean-Luc Mélenchon".

**

**

**

Présidentielle : Pierre Laurent veut rencontrer Arnaud Montebourg

*

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2016/06/28/25001-20160628ARTFIG00320-presidentielle-pierre-laurent-veut-rencontrer-arnaud-montebourg.php

*

Alors que le PCF est encore loin de soutenir Jean-Luc Mélenchon, déjà parti en campagne, le secrétaire national Pierre Laurent doit s'entretenir avec Arnaud Montebourg d'ici le 14 juillet.

L'ancienne secrétaire nationale du PCF Marie-George Buffet a appelé mardi les communistes à «se rassembler autour de la candidature de Jean-Luc Mélenchon» en 2017. Mais l'actuelle direction du PCF, avec Pierre Laurent à sa tête, n'est pas exactement sur cette longueur d'onde. La question du candidat ne devrait être tranchée par les communistes qu'en novembre, après une conférence nationale du Parti qui suivra une longue séquence de consultation nationale sur le programme. D'ici là, tout est possible alors que les communistes sont prioritairement intéressés par les législatives. Leurs craintes sont réelles de ne pas être en mesure de constituer un groupe dans la prochaine mandature.

Dans cette optique d'ouverture, aussi bien à la présidentielle qu'aux législatives, Pierre Laurent laisse entendre qu'il va rencontrer Arnaud Montebourg avant la mi-juillet. Un rendez-vous stratégique. Alors que la primaire du PS devrait se tenir les 22 et 29 janvier 2017, les frondeurs socialistes se sont réunis lundi soir à Paris pour préparer leur candidature, si possible unique. Celle de l'ancien ministre de l'Économie ne semble pas encore faire l'unanimité mais l'affaire pourrait être réglée d'ici la fin de l'été. Dans ce cadre, les communistes, même s'ils ont dit leur refus de participer officiellement à une primaire avec François Hollande, pourraient être tentés de faire de cette primaire un référendum anti-Hollande. Et de faire en sorte que la balance du PS, après la présidentielle, penche du côté le plus à gauche.

Si jamais Arnaud Montebourg devait renoncer à la primaire, il est relativement compatible avec le PCF pour la présidentielle. Dans un entretien au Monde en date du 29 juin, Montebourg exige une primaire «dans les conditions de 2011: avec 10.000 bureaux de vote, le même système de parrainages et les listes électorales de la République». Si ce n'est pas le cas, sa «liberté» serait «totale». La participation d'Arnaud Montebourg à un gouvernement sous François Hollande reste pourtant un repoussoir pour une base communiste désormais bien ancrée dans le rejet du PS, et plutôt favorable à Jean-Luc Mélenchon.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Exergue
  • Exergue
  • : réflexions sur l'actualité politique, sociale...et autres considérations
  • Contact

Recherche