Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2016 5 13 /05 /mai /2016 12:52

Il se passe quelque chose venu de long temps. D’abord en Amérique latine depuis plusieurs décennies, puis en Grèce avant que… mais ce n’est pas fini, le surgissement du peuple en Espagne avec Podemos, l’élection dernière de Jérémy Corbyn à la tête du parti travailliste, la percée plus que remarquable de Bernie Sanders aux Etats Unis et qui ma foi …, l’élection récente de Sadiq Khan également travailliste à la mairie de Londres, ….. oui, il se passe quelque chose, comme si le vent de l’histoire tournait lentement, mais tournait, ….

En Europe, le bipartisme s’effondre, soit parce que - comme en Espagne ou en France - le parti socialiste (PSOE, PS) n’est plus crédible dans l’alternance démocratique pour apporter une ‘autre’ politique (une politique de gauche), soit parce que - comme en Allemagne- il (SPD) n’a d’autre solution pour survivre que de se placer sous l’aile de la CDU. Dans tous les cas la dérive droitière patente des partis socialistes ne les autorise plus qu’à brandir leur carte de visite tandis que des travailleurs ils n’assurent plus la représentation.

L’accord Podemos-Izquierda est historique car il y a de fortes probabilités pour qu’il conduise à la relégation du PSOE, sort qui sera, probablement, celui du PS. Mais ce n’est point tant la relégation de ces partis qui est importante que le fait que n’étant plus attractifs leurs électeurs vont pouvoir se porter plus massivement à gauche si on fait de l’éducation populaire, surtout en allant toucher ce vivier que sont les populations qu’on oublie et qui par ricochet oublient la gauche en ne votant pas.

Demeure que, l’histoire et la sociologie politique des pays n’étant semblables, on ne peut tenir argument de ce qui se passe là-bas pour l’importer ici. En conséquence si les partis de gauche en France entendent renverser la table il va bien falloir qu’ils fassent le choix du meilleur candidat pour porter les couleurs, sinon à endosser la responsabilité de l’échec par la dispersion des voix en petites candidatures inopérantes et mortifères (faut avouer qu’avoir la possibilité de dégommer le PS, de se mettre en position de gouverner, et de ne pas en profiter relève de ….).

Oui, il se passe quelque chose….ne passons pas à côté.

Exergue

**

**

2 articles sur Podemos-Izquierda Unida dans :

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Exergue
  • Exergue
  • : réflexions sur l'actualité politique, sociale...et autres considérations
  • Contact

Recherche