Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2016 1 28 /03 /mars /2016 18:50

Je viens de semer les pommes de terre pour l’été, des oignons aussi, et des échalotes. J’ai écouté Bill Evans (le pianiste), Portal (Turbulence) ; à m’en saouler les oreilles. J’ai écrit un peu ; difficilement, pas content. Lu. Allumé le feu dans l’âtre. La nouvelle tombe sur France Inter, la seule radio que je capte : Jim Harrison est mort. Un bon jour pour apprendre sa mort. Il fait soleil. La montagne est belle. Elle doit bien valoir le Montana. J’ai téléphoné à une de mes filles : « C’est pas vrai !», l’autre était occupée. Mon fils m’a téléphoné le lendemain. « Je sais ».

Ma patrie littéraire fout le camp en morceaux. Thoreau. J. Thompson. H. Miller. Kérouac. Pound. Fante. Bukowsky. Carver. Selby… Harrison. Qui reste-t-il? Pynchon? Et beaucoup d’autres.

**

**

http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2016/03/27/l-ecrivain-americain-jim-harrison-est-mort_4890864_3382.html

Partager cet article

Repost 0

commentaires

carol 28/03/2016 22:13

et il parlait aux chiens et aux ours
http://bibliobs.nouvelobs.com/actualites/20160327.OBS7235/jim-harrison-l-ecrivain-qui-parlait-aux-ours-est-mort.html

Présentation

  • : Exergue
  • Exergue
  • : réflexions sur l'actualité politique, sociale...et autres considérations
  • Contact

Recherche