Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2016 3 27 /01 /janvier /2016 18:19

C’est vraiment ne pas avoir autre chose à faire, désirer perdre son temps, que de tenir discours sur la primaire et de trouver mille arguments -certes recevables- pour en montrer l’absurdité et la dénoncer.

Il n’y a qu’un argument. Il ne peut y avoir de primaire à l’évidente et simple raison que pour qu’il y ait primaire il faudrait que les partis qui s’inscrivent dans un tel processus appartiennent à la même famille politique. Ce qui n’est pas le cas. Pas le cas. Le Parti solférinien décomplexé, très décomplexé, conduisant au gouvernement une politique de droite libérale qui rend Sarko tout pâle, validée par ses godillots, politique destructrice des conquis sociaux, marchandisant les services publics,.., ne peut prétendre au label de gauche. Pas la peine donc d’aller chercher midi à quatorze heures : il n’y aura pas de primaire, qu’on se le dise, on ne reviendra pas dessus.

Reste que cette affaire de primaire est instructive car les partis qui s’inscrivent dans cette démarche font la énième démonstration (trop, c'est trop) qu’ils s’accommodent très bien du libéralisme, tout ceci malgré leurs beaux discours, et pour peu qu’il y ait strapontins et miettes tombées de la table à la clé. Cela va finir par éclairer ceux qui espèrent encore que…, peut-être que…. Et ces partis qui s’accommodent du libéralisme à cet instant où il convient plus que jamais de renverser la table, disons le sans tourner autour du pot, sont objectivement des libéraux. Précisons qu’il est là question des partis (pour les citer : EELV, nébuleuse dont on ne sait où elle commence et se termine, le PC qui n’en finit pas de renier ses fondamentaux) et de leurs apparatchiks, et non des militants ou des électeurs.

Rendez-vous au 1ier tour des élections présidentielles. Et c’est bien ainsi !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Il Rève 29/01/2016 14:24

Mon adresse wanadoo ayant été piratée. Mon adresse momentanée est jplievre42@gmail.com
Merci de bien vouloir en tenir compte.
Philosopher sur les primaires à gauche est l'exemple type de l'anti philosophie. C'est cependant une manœuvre politique d'un courant dominant à gauche et qui veut asseoir sa domination sur une reconnaissance démocratique. L'alternative est pourtant évidente. Ou les partis de gauche acceptent la primaire et c'est la parti le plus reconnu par les suffrages actuellement qui l'emporte. La gauche se trouve unie. Mais sur quel programme et avec quelle participation des partis "vaincus" ? Ou les partis de gauche n'acceptent pas la primaire et se présentent en ordre dispersé aux présidentielles. La "séquence" Taubira-Jospin nous laisse penser ce qui adviendrait au 2nd tour. Unie la gauche perd sur son orientation. Divisée elle perd sur sa représentation. Nous n'avons que l'embarras du choix . . . mais tragiquement, pour perdre. Heureusement que la vie politique ne se réduit pas au système des élections.

Présentation

  • : Exergue
  • Exergue
  • : réflexions sur l'actualité politique, sociale...et autres considérations
  • Contact

Recherche