Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 décembre 2015 5 25 /12 /décembre /2015 11:42

Parti nait petit pour devenir grand, ou pas. Car il est des partis qui demeurent petits tout au long de leur vie. Ils témoignent ainsi de la différence ; là sera leur utilité : dans le débat, faute d’avoir sur conquérir un large public de citoyens. Est-il nécessaire pour eux qu’à l’heure où il convient de se rassembler ils s’arc-boutent sur leurs positions au point de laisser place libre au mal commun qui, abattu, porterait amélioration à la condition de tous.

La dispersion est mortelle. Non point pour les partis qui trouveront toujours des électeurs pour les alimenter. Mortelle pour ceux que l’on prétend défendre. Camper fièrement sur sa philosophie politique, ne rien céder à la vie politique qui continue à courir, souvent ergoter sur la place de la virgule dont on sait bien sûr l’importance, cela vaut-il qu’on laisse passer l’occasion du changement d’orientation qui serait bénéfique au grand nombre, qu’on sacrifie la vie des femmes et des hommes, des enfants, qui n’en peuvent plus de leur situation misérable ?

Chaque élection apporte ainsi son lot de déconvenue, remet à toujours plus tard le changement nécessaire et indispensable. Les partis de gauche, s’ils acceptaient les uns et les autres de participer au creuset et d’en être un élément, sont en mesure de bousculer l’ordre qui voit les droites (LR et PS) se donner l’alternance en attendant qu’advienne le FN. Que ne sont-ils pas unis ! Quel est ce mal têtu qui les tient ?

2017 qui s’approche sera-t-il l’an où nul parti, nul citoyen qui se réclame de gauche ne manquera à l’appel du rassemblement opérant ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Exergue
  • Exergue
  • : réflexions sur l'actualité politique, sociale...et autres considérations
  • Contact

Recherche