Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2015 2 17 /11 /novembre /2015 09:17

Il n’en était pas un, hier, à Versailles, en Congrès, dans ce lieu de forfaiture aussi bien que de grandeur, du Président de la République au parlementaire, qui manquait pour entonner l’air de la République, celui de la liberté, de l’égalité et de la fraternité, et bien sûr celui de la laïcité. Ils faisaient, tous ces airs, l’unanimité et semblaient dire l’unité nationale. A fréquenter toutes les bouches, il se peut que tous ces airs, tous ces mots, ne signifient pas et ne disent pas tout à fait la même chose pour les uns et pour les autres et que nous y soyons bernés. Mais c’est si beau quand tout le monde est rassemblé, uni, drapé, qu’on en redemande ! Allez ! levons nous et chantons La Marseillaise.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Exergue
  • Exergue
  • : réflexions sur l'actualité politique, sociale...et autres considérations
  • Contact

Recherche