Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2015 6 14 /11 /novembre /2015 14:49

Trop facile. Il faudrait se taire, là, à cet instant.

Il faudrait compatir ; et c’est ce que nous faisons.

Mais il est au mal, au crime, une raison, des responsables.

Daesch, bien sûr. Mais pas seulement.

Et il ne faut pas qu’il s’en échappe un de cette responsabilité ; pas un.

Pas un de ceux qui ont, par leurs paroles et leurs actes, porté la naissance de Daesch, là en Irak, là en Lybie, là en Afghanistan, là au Mali, là en Syrie.

Pas un.

Ne ferions nous pas ce travail qui demande à l’esprit de se tenir éveillé, de faire la part de responsabilité et aux uns et aux autres, de dire quel bras à tenu l’arme et qui a armé le bras, que nous serions à notre tour responsables du crime.

La douleur ne doit pas être anesthésiante.

Le deuil auquel on doit s’inviter ne se fait pas à conscience morte mais à conscience vive et éclairée. Sinon !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Exergue
  • Exergue
  • : réflexions sur l'actualité politique, sociale...et autres considérations
  • Contact

Recherche