Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 04:40

Il n’y a pas si longtemps les paysans échangeaient leurs graines et conservaient une partie de leur récolte pour ensemencer leurs champs. Ils avaient ainsi des plantes adaptées au milieu qu’ils cultivaient. Tel n’est plus le cas aujourd’hui.

Certes, leurs semences n’étaient pas aussi productives que les hybrides issus des laboratoires officiels de l’État et surtout privés des monopoles semenciers mais elles avaient l’avantage d’être peu ou pas gourmandes en eau, de ne pas être stériles, d’offrir une bonne résistance aux maladies, de ne pas utiliser des intrants, qui plus est : elles étaient gustativement et du point de vue nutritionnel largement plus performantes.

L’obligation faite d’inscrire (sous la pression des semenciers) les semences à un catalogue officiel - inscription très onéreuse et critères très contraignants - interdit désormais l’échange et l’ensemencement de graines non autorisées sous peine de condamnation (seul le diable sait où se cache la liberté). Les paysans sont donc obligés d’acheter chaque année auprès des semenciers (Monsanto,…), ainsi de dépendre d’eux. De la sorte est assurée et pérennisée la fortune de ces derniers en situation monopolistique dans le cadre d’une absence de concurrence (ce qu’on appelle en langage libéral : concurrence libre et non faussée ; comprenne qui pourra !).

Cette politique conduit, outre ce qui a été dit plus haut (on va faire court):

  1. à une perte de la biodiversité
  2. à la dépendance des paysans, pieds et poings liés aux semenciers
  3. au contrôle de la production de nourriture par ces mêmes semenciers
  4. à l’appropriation du vivant (brevétisation,…) par quelques grandes entreprises
  5. à ce que nous consommons de la m…,

bref à un appauvrissement des ressources et à l’assujettissement de l’espèce humaine (le domaine politique n’a pas la panacée de la dictature ; l’économie tout autant que la finance -voir le sort fait à la Grèce- y participent largement).

*

2 reportages essentiels de France TV info, éloquents et pas longs.

  • Faire pousser des légumes sans eau, c’est possible :

http://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/faire-pousser-des-legumes-sans-eau-c-est-possible_1074079.html

  • Graines de rebelles :

http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/13h15/13h15-du-samedi-3-octobre-2015_1101025.html

*

Pour aller plus loin :

L’humoriste conte une histoire :

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Exergue
  • Exergue
  • : réflexions sur l'actualité politique, sociale...et autres considérations
  • Contact

Recherche