Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 07:05

Là où règne l’opinion moyenne, le premier rôle revient au mass média’.

‘La démocratie n’est pas le règne de la majorité. C’est quand la minorité garde tous ses droits d’expression et d’organisation. Quand aucune fraction du peuple, même majoritaire, aucun groupe, aucun individu ne peuvent imposer leur loi aux autres. Quand aucun parti, clan, famille, église ou ethnie ne peuvent confisquer la souveraineté’

Régis Debray dans : La République expliquée à ma fille.

***

***

La guerre de communication fait rage cachant mal cette autre, de pillage, faite à la Grèce par la coalition libérale des pays européens afin qu’elle accepte d’être démise de son droit à l’organisation. C’est une majorité de pays, un clan qui entend continuer la confiscation de la souveraineté grecque, usant pour cela de l’arme financière (BCE) après avoir ordonné, sous la conduite de la Troïka, la vente au privé des secteurs économiques créateurs de richesses.

Selon cette guerre de communication déséquilibrée, portée par les trop nombreux médias tenus par la finance, la Grèce aurait capitulée (baissé le cap - la tête), elle serait passée sous les fourches caudines comme passaient sous celles-ci les généraux étrangers vaincus par Rome avant d’être enchainés au char du vainqueur, peu avant d’être étranglés.

Nous sommes sans savoir ce qu’il en est vraiment. Et peut-être en est-il autrement que ce qui est dit. Nous devons savoir. Méconnaître la résistance grecque, consentir au contenu de la propagande, c’est faire le jeu de la coalition libérale qui entend par l’échec grec, si elle réussit à celui-ci, faire avorter dans les autres pays européens toute autre politique que la sienne.

***

***

Dernièrement Médiapart organisait un débat afin d’interpréter de manière plus distanciée l’affrontement entre la Grèce et les pays européens libéraux amenés par l’Allemagne de Merkel-Schaüble, et dont les invités étaient :

Gabriel Colletis, professeur de sciences économiques à Toulouse-1, proche de Syriza depuis 2012.

Olivier Delorme, historien, auteur de La Grèce et les Balkans (Gallimard, 2013)

Stelios Kouloglou, eurodéputé grec membre de Syriza.

Stefan Collignon, économiste allemand, professeur d'économie politique européenne à Pise, membre du SPD.

http://www.dailymotion.com/video/x2is03j

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Exergue
  • Exergue
  • : réflexions sur l'actualité politique, sociale...et autres considérations
  • Contact

Recherche