Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2014 2 04 /11 /novembre /2014 18:20

Editions Climats

De quoi est-il question ?

De la planification de l’enseignement de l’ignorance par le système capitaliste ; les réformes scolaires étant autant d’étapes en vue de la mise en place de l’ignorance généralisée, non seulement par ceux qui y ont intérêt, mais également avec le concours et la collaboration de ceux - crétins ? crédules ? - dont le crédo est de vanter l’utilité de l’école mais principalement occupés à la malmener sinon à la détruire.

Oui ! Vous avez bien lu : planification de l’enseignement de l’ignorance. L’enseignement tel qu’il est dispensé aujourd’hui n’est pas le fruit du hasard, le résultat d’erreurs d’individus croyant bien faire, c’est un vaste plan orchestré, orchestré de longue date.

Ce bouquin, éclairant, met de la cohérence à ce que quelques uns perçoivent intuitivement sans toujours arriver à raccorder les fils de la trame. Il ne sépare pas « l’évolution » de l’enseignement de son alentour social, économique, politique et historique.

Il s’adresse à tous, femmes et hommes de bonne volonté, aux parents (qui doivent le lire, même harassés après leur journée de travail s’ils ont quelque intérêt à ce qu’ils ont pris plaisir à mettre au monde), aux enseignants (qui s’interrogent sur leur mission et à ceux qui ont fini par ne plus s’interroger), aux responsables politiques et aux militants du même qualificatif (ce qui évitera le psittacisme), aux élus locaux en place et à venir (particulièrement à ce maire qui, ayant peu d’inclination pour l’esprit critique, qualifiait de « bonne réforme » le dernier avatar (reforme Peillon) subit par l’école - je dois dire que de cette « bonne réforme », à la lecture du livre, j’en perçois encore mieux la noirceur et que je comprends davantage la démarche de l’agent de l’Education nationale, titré : inspecteur, dans son rôle inédit de représentant de commerce).

Exergue

******

Note 1, p17, remarque sur le concept d’ignorance.

On entendra ici, par « progrès de l’ignorance », moins la disposition de connaissances indispensables au sens où elle est habituellement déplorée (et, assez souvent, à juste titre) que le déclin régulier de l’intelligence critique c’est-à- dire de cette aptitude fondamentale de l’homme de comprendre à la fois dans quel monde il est amené à vivre et à partir de quelles conditions la révolte contre ce monde est une nécessité morale. Ces deux aspects ne sont pas complètement indépendants, dans la mesure où l’exercice du jugement critique requiert des bases culturelles minimales, à commencer par la capacité d’argumenter et la maîtrise de ces exigences linguistiques élémentaires que tout « novlangue » à précisément pour fonction de détruire. Il est néanmoins nécessaire de les distinguer parce que l’expérience nous apprend quotidiennement qu’un individu peut tout savoir et ne rien comprendre. C’est sans doute ce que voulait dire G. Orwell lorsqu’il écrit, dans son Journal de Guerre : « Si des gens comme nous comprennent la situation bien mieux que de prétendus experts, ce n’est pas parce qu’ils auraient un quelconque pouvoir de prédire des évènements particuliers, mais parce qu’ils ont celui de saisir dans quel type de monde nous vivons ». Ce qui fonde épistémologiquement cette distinction est, naturellement, l’impossibilité manifeste de réduire l’activité critique de la Raison à la simple exploitation d’une banque de données entre lesquelles il suffirait de naviguer (ou de surfer) librement. Faute de prendre en compte cette distinction, la sociologie ministérielle n’a aucune difficulté à prétendre - moyennant les erreurs méthodologiques d’usage - que « le niveau monte » ; cela même alors que toutes les données disponibles établissent que, dans les pays industriels, la jeunesse scolarisée est de plus en plus perméable aux différents produits de la superstition, que ses capacités de résistance intellectuelle aux manipulations médiatiques ou à l’embrigadement publicitaire diminuent de façon inquiétante, et d’une solide indifférence à la lecture des textes critiques de la tradition à pu lui être enseignée avec une efficacité remarquable.

****

Suivent 4 articles

http://www.agoravox.tv/actualites/societe/article/l-enseignement-de-l-ignorance-43502

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Exergue
  • Exergue
  • : réflexions sur l'actualité politique, sociale...et autres considérations
  • Contact

Recherche