Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 06:33

« Le meilleur choix pour manifester son mécontentement à l’égard de l’U.E serait, selon le M’Pep, de boycotter activement l’élection européenne ! ». Aussi appellent-ils à une grève du vote. Sur la position du M’Pep le POI dont les membres, que l’on compte dans le département sur les doigts d’une main, sont suffisamment actifs (activistes ?) pour tenter de venir casser, chaque fois que l’occasion se présente (n’ont-ils pas autre chose de constructif à faire ?), la gauche renaissante lorsqu’elle ne se plie pas à leurs injonctions. 2 mouvements qui pourraient être « sympathiques » s’ils mettaient autant d’ardeur à pourfendre le libéralisme et le capitalisme qu’ils en mettent à descendre ceux qui sont au plus près de leurs idées.

Ils ne sont pas très nombreux, cependant toujours trop car ce sont autant de voix qui manquent à l’appel lorsqu’il s’agit de combattre l’adversaire dont la M’Pep et le POI se font par cet appel les alliés objectifs. Ne pas voter c’est aider la droite à passer, c’est la laisser durer. C’est aussi simple que ça.

Les rouages institutionnels font que ce qui compte c’est que se dégage une majorité, ceci peu importe le nombre de votants. Ceux qui s’exprimeront par leur vote détermineront l’orientation politique du Parlement européen.

On n’entend jamais des personnes de droite appeler à un tel comportement. C’est toujours à gauche que s’effectuent les défections au nom d’un puritanisme qui s’avère suicidaire. « Chui mécontent ! Chui mécontent ! ». Ils viennent témoigner et passent leur tour. Ce faisant, ils baisent la gauche à laquelle ils appartiennent car le juge c’est le verdict des urnes.

Ils font penser à ceux avec qui, il y a quelques années, étaient dans la rue à faire la fortune des cordonniers pour, le moment venu de tenter de prendre le pouvoir, se débiner en appelant à la prochaine manif. Beaucoup de ces derniers se sont ressaisis, sans perdre leurs convictions, sont venus sur cette position qu’il faut tout faire, et d’abord se rassembler, pour accéder aux commandes.

La grève du vote n’a d’efficacité que pour autant que pas un électeur ne se rende aux urnes. Pas un. Et comme il y aura toujours quelqu’un pour aller aux urnes, une telle attitude, concernant les élections des députés européens, est d’une inconséquence folle.

Il faut appeler à voter. Il faut voter pour le F de G et ses alliés. L’abstention est toujours préjudiciable à la gauche. La droite gagne du fait de nos états d’âme. Il n’y a pas d’autre choix. A moins de prendre les fourches et de faire la révolution. Qui est prêt ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

le Prolo du Biolo 16/04/2014 11:11

Ces élections sont l'occasion de manifester notre opposition au Traité Transatlantique. Les implications de ce traité sont trop graves pour qu'on ne saisisse pas cette occasion de lui dire NON.

Il Rève 15/04/2014 18:10

Mais qu'est ce donc que ce M'Pep Mouvement perpignanais pour l'émancipation du peuple ? Pour quoi pas. . . Plus sérieusement. La grève du vote peut - être considérée comme un choix politique très opportuniste. Cette solution théorise en quelque sorte l'attitude des nombreux abstentionnistes des élections municipales. Certains journalistes ont même écrit que le 1er parti était celui de l'abstention. Bien qu'il soit trop tôt pour prendre position et élaborer un choix de vote, il sera intéressant dans un sens de lire attentivement les propositions des uns de gauche et des autres de gauche, aussi (restons fidèle à la famille) et dans un autre sens de repérer les arguments avancés par les grévistes du vote, qui comme dans toutes les grèves ne seront jamais "à l'unanimité".

nuria 15/04/2014 09:37

tout à fait d'accord ne pas voter c'est laisser aux autres le soin de le faire à leur place. en 1934 en Espagne cette gauche qui appelle au boycott disait "obreros no votar " "ouvriers ne votez pas"ils se sont réveillés avec la gueule de bois: la droite venait de passer et quelques semaines plus tard un général s'est distingué en tirant et tuant les mineurs en grève: il s'appelait Franco.

Présentation

  • : Exergue
  • Exergue
  • : réflexions sur l'actualité politique, sociale...et autres considérations
  • Contact

Recherche